Apple, dix ans après la mort de Steve Jobs, de la magie à la machine à profits