Après l’affaire des sous-marins, la France touchée mais pas coulée