Au procès du 13-Novembre, aux victimes de mettre des mots sur l’horreur