Au Qatar, des élections historiques mais peu démocratiques