Au Venezuela, les éclairs de Catatumbo ou le “sourire de la nuit”