Bientôt la fin des tests de « confort » en France: un pari à « double tranchant »