« En cas d’escalade entre Washington et Pékin, l’Europe ne pourra pas rester au balcon »