Malgré les pénuries, Boris Johnson exclut un retour à l’économie pré-Brexit