Paris-Roubaix: retour à la mythologie