Patrick Artus : « Le logiciel de départ du Macronisme sur les salaires est faux »