Troisième dose du vaccin Pfizer : pourquoi le régulateur européen voit plus large que la France